La poussière

Aujourd’hui, nous sommes constamment confrontés à la poussière, présente en grande quantité dans notre environnement intérieur : habitations, bureaux, usines, véhicules… Elle est constituée de fibres et débris fins, assez légers pour être mis en suspension dans l’air, ou plus généralement, de matériaux particulaires d’un diamètre inférieur à 500 micromètres. Elle est la cause de nombreuses allergies et difficultés respiratoires et peut être réduite et traitée.

Les litières pour animaux, issues de divers matériaux, minéraux ou végétaux, sont naturellement sources de poussière, c’est pourquoi il est important de ne pas la négliger.

Poussière et santé

Lorsque le corps humain inhale de la poussière, des mécanismes naturels de défense entrent en action, comme les éternuements ou la toux. Cependant, ces mécanismes sont limités, voire même inefficaces pour certains types de poussières. Il est donc essentiel de prendre des précautions particulières lors de toute opération sur des matériaux générant de la poussière. De manière générale les poussières sont considérées comme gênantes ou dangereuses pour la santé, elles ont pour effet une gêne respiratoire, des effets allergènes, certaines poussières sont même connues pour leur toxicité particulière (amiante, silice cristalline…).

Poussière de silice

La silice est un matériau naturel représentant près de 27 % de la composition de la croûte terrestre. Elle est un composant essentiel de nombreux matériaux courants (tels que le grès, le béton, le mortier, le carrelage, la brique…) ayant d’innombrables utilisations dans l’industrie et la vie courante.

On sait que dans des secteurs d’activités comme l’industrie du verre, du ciment, de la pierre naturelle, etc., le traitement des matériaux dégage une poussière fine contenant des particules de silice cristalline alvéolaire (SCA). Une exposition importante et répétée à ces particules fines peut avoir des incidences très néfastes sur la santé, car elles pénètrent profondément dans les poumons et se déposent dans les alvéoles.

Et la litière, alors ?

Le gel de silice amorphe utilisé dans la litière pour chat est d’origine synthétique. Il est issu pour la plupart d’une production certifiée ISO 14001 : cela implique de la part des usines fournissant ce gel de silice, un mode de production pensé afin de limiter au maximum l’impact sur l’environnement. Analysée et approuvée par les services sanitaires de l’État, la litière issue de cette production certifiée ne présente pas de risque en raison de l’absence de substances cancérigènes. Pour autant, la poussière qu’elle contient ne doit pas être traitée à la légère !

La poussière chez TRANQUILLE

De nombreuses précautions sont prises lors de la manipulation des matières utilisées dans la fabrication des litières TRANQUILLE. Au cours du transport, les matériaux génèrent eux-mêmes de la poussière par un phénomène de frottement. Nous avons donc mis en place des systèmes d’aspiration sur nos chaînes de production afin de limiter l’exposition de nos personnels. Notre usine et nos produits sont suivis très régulièrement par un laboratoire indépendant accrédité COFRAC : il réalise l’ensemble des analyses conformément à la réglementation en vigueur.

Tous ces moyens mis en œuvre permettent de réduire le taux de poussière dans nos produits finis. En accord avec la norme NF Environnement, nous maintenons dans toutes les litières de notre gamme, moins de 3 % de poussières de taille inférieure à 0,5 mm (500 micromètres). Malgré ces précautions, nous prenons soin de rappeler à nos fidèles clients l’importance de se protéger de toute exposition excessive. Ainsi, lors du changement de la litière de votre chat, il est recommandé d’éviter de respirer les poussières, d’opérer dans un endroit aéré, et de verser doucement le contenu du sac dans le bac à litière.